Le Chien à Trois Pattes

2 lieux, 1 programme

15 décembre 18
WATCHDOG, la pureté des sons partagés
12 janvier 19
LOWN Quartet, la couleur et la lumière
01 mai 19
Le cuvage de Jasseron reprendra...

Ciné Musiques et radio - le 01 juillet 2016

BKO QUINTET, entre traditions et sonorités électriques

le 01 juillet 2016

Film le 30 Juin à 21h - 6 € ou abonnement (4 € pour les moins de 14ans)

Concert le 1er Juillet à 18h30 - 10 € (4 € pour les moins de 14ans).

Née d'une rencontre entre 5 artistes confirmés, la formation BKO QUINTET propose un voyage au cœur du Mali actuel. A l'épicentre de cette réunion un peu-franco-très-malienne, le colosse Ibrahima Sarr, qui n'est autre que l'un des grands patrons du djembe à Bamako. Avec sa frappe très particulière (des claqués secs, des basses profondes et des toniques puissantes comme des coups de fusil) et son jeu incisif, il est à lui seul l'archétype du djembefola malien.

Près d'Ibrahima, le lyonnais Aymeric Krol, son apprenti aux percussions depuis plus de 10 ans, joue de sa batterie de calebasse, dununs et cymbales.

Suivi de près par le dunun khassunkhe de Fassaro Sacko, dont la voix au grain inimitable épice depuis les premiers albums d'Ibrahima.

Enfin deux mélodistes viennent parfaire le quintet. Issus de deux traditions musicales maliennes opposées : d'un côté Abdoulaye Koné au djeli n'goni et son bagage griotique, de l'autre Adama Coulibali au donso n'goni qui apporte le son hypnotique des chasseurs du Wassolon (région du Sud-Ouest du Mali) et qui chante également.

Le nombre de places pour le concert du 1er juillet étant limité, une billetterie-réservation est ouverte à Belleville au magasin MELI MELO, 6 rue Joseph PILLIARD (ancien magasin Fa-Dièse) entre la rue de la république et la place de l'église.